"Ο λόγος ο εφήμερος βαστά μόνο μια μέρα
το άρωμά του όμως κρατεί και νύχτα και ημέρα"
Στ.Γ.Κ., Νοε. 2010

Les gens, les villes et nous (en francais)

ΠΩΣ ΕΙΝΑΙ ΟΙ ΑΝΘΡΩΠΟΙ;

«Il était une fois un vieil home (=γέροντας) assis à l’entrée (=είσοδο) d’une ville du Moyen-Orient.

Un jeune homme s’approcha (=πλησίασε) et lui dit:

«Je ne suis jamais venu ici (=δεν ήλθα ποτέ εδώ); comment sont les gens (=πώς είναι οι άνθρωποι) qui vivent (=ζουν) dans cette ville?»

Le vieil homme lui répondit (=απάντησε) par une question:

«Comment étaient les gens (=πώς ήταν οι άνθρωποι) dans la ville d’où tu viens?»

«Égoïstes et méchants (=κακοί). C’est d’ailleurs (=εξάλλου) la raison pour laquelle j’étais bien content de partir », dit le jeune homme.

Le vieillard (=γέροντας) répondit:

«Tu trouveras les mêmes gens ici(=τους ίδιους ανθρώπους θα βρεις εδώ)»

Un peu plus tard (=λίγο αργότερα), un autre jeune homme s’approcha et lui posa exactement la même question (=ακριβώς την ίδια ερώτηση).

«Je viens d’arriver dans la région; comment sont les gens qui vivent dans cette ville?»

Le vieille homme répondit de même:

«Dis-moi, mon garçon, comment étaient les gens dans la ville d’où tu viens?»

«Ils étaient bons et accueillants (=φιλόξενοι), honnêtes (=έντιμοι); j’y avais de bons amis; j’ai eu beaucoup de mal à la quitter (=στενοχωρέθηκα πολύ που την άφησα), répondit le jeune homme. »

«Tu trouveras les mêmes ici», répondit le vieil homme.

———————————————————————

Δεν κάνουν οι πόλεις τους ανθρώπους. Είναι οι άνθρωποι που κάνου τις πόλεις.

 

Στ.Γ.Κ.


Σχολιάστε