"Ο λόγος ο εφήμερος βαστά μόνο μια μέρα
το άρωμά του όμως κρατεί και νύχτα και ημέρα"
Στ.Γ.Κ., Νοε. 2010

Present, passe, avenir

ΠΑΡΟΝΠΑΡΕΛΘΟΝ-ΜΕΛΛΟΝ (Nov.  2010)

(Για Γαλλομαθείς και όχι μόνο)

«Il y a dans chaque semaine deux jours pour lesquels on ne devrait pas se tracasser (=ανησυχώ).

Deux jours qui devraient être exempts (=απαλλαγμένες) de la crainte et de l’appréhension (=το δέος)!

L’un de ces jours est hier. Avec ses erreurs et ses soucis, ses fautes et ses bévues (=γκάφα), ses maux et ses peines. Hier, s’échappe à jamais de nos mains. Tout l’or du monde ne peut faire revivre hier. Nous ne pouvons défaire (=απαλλάσσομαι)  un seul des actes posés. Nous ne pouvons retirer une seule des paroles prononcées. Hier, n’est plus.

L’autre jour qui ne devrait pas nous inquiéter est demain, avec ses misères possibles, ses fardeaux, ses larges espérances et ses pauvres accomplissements. Demain est aussi hors de notre portée. Demain le soleil se lèvera dans toute sa splendeur ou derrière un écran de nuage, mais il se lèvera. Jusqu’à cet instant, nous n’avons pas de mise (=ποντάρω) sur demain parce qu’il est encore à venir.

Il ne reste qu’un jour : aujourd’hui. Tout homme peut livrer les combats d’un seul jour. C’est seulement lorsque vous et moi ajoutons les fardeaux de ces deux redoutables éternités hier et demain que nous sommes vaincus !

Ce ne sont pas les épreuves d’un seul jour qui rendent les hommes fous. C’est le remords ou la rancœur d’un incident qui sont arrives hier et la crainte de ce que demain peut apporter.

Vivons donc un seul jour à la fois.» (Auteur inconnu).

[Στα δύσκολα σημεία προσθέσαμε μερικές λέξεις μεταφρασμένες. Αξίζει τον κόπο η ανάγνωση. Ο χρόνος είναι τόσο φευγαλέος, ώστε να μη προλαβαίνουμε καν να ζήσουμε!]

Στ.Γ.Κ.




Σχολιάστε