"Ο λόγος ο εφήμερος βαστά μόνο μια μέρα
το άρωμά του όμως κρατεί και νύχτα και ημέρα"
Στ.Γ.Κ., Νοε. 2010

Notre-Dame de Paris-Son histoire (un jour apres le desastre)

 

 

 

 

 

 

XIIe-XXIe siècles

Πηγή: https://www.herodote.net/

 

 


  • Les grandes heures de Notre-Dame de Paris

Depuis plus de huit siècles, le cœur de la France bat à l’unisson de ce vaisseau de pierre. Ce n’est pas pour rien que le point zéro des routes de France se situe devant son portail. Mariages, actions de grâce, hommages, sacres ou encore funérailles…

De saint Louis à de Gaulle, la cathédrale Notre-Dame de Paris a servi de théâtre à tous les grands moments de l’Histoire nationale depuis pratiquement l’acte de baptême de la nation, la première référence à la France est en effet antérieure d’un demi-siècle à la construction de la cathédrale (note).

Après avoir pâti de la Révolution et été longtemps délaissée, Notre-Dame a retrouvé une seconde vie par la grâce d’un roman, Notre-Dame de Paris (Victor Hugo, 1832) au succès planétaire. Elle a été jusqu’au 15 avril 2019 le monument le plus visité en Europe (13 millions de visiteurs chaque année). Prions qu’elle le redevienne très vite…

  • L’histoire de Notre-Dame en 10 dates

• 1163 : début de la construction de Notre-Dame

• 1239 : saint Louis dépose la couronne d’épines du Christ

• 1302 : Philippe le Bel réunit les premiers états généraux

• 1572 : un mariage en prélude au massacre de la Saint-Barthélemy

• 1793 : la cathédrale devient Temple de l’Être Suprême

• 1804 : Napoléon est sacré empereur

• 1918 : le Te Deum de l’Armistice

• 1945 : le Te Deum de la Libération

• 1970 : funérailles du général De Gaulle

• 2019 : un incendie ravage la cathédrale

———————————————————

 

Η Παναγία των Παρισίων (Notre Dame de Paris)

Βρίσκεται στη νησίδα ιλ ντε λα Σιτέ του ποταμού Σηκουάνα και είναι ο μητροπολιτικός Ρωμαιοκαθολικός ναός της πόλης. Η ανέγερση του καθεδρικού ναού στο Παρίσι ξεκίνησε το 1163 επί Λουδοβίκου Ζ΄ και ολοκληρώθηκε – τουλάχιστον η πρώτη φάση κατασκευής- το 1345 ενώ αποτελεί ένα από τα πλέον θαυμαστά αρχιτεκτονικά μνημεία του λεγόμενου οξυκόρυφου ή γοτθικού ρυθμού.

Σε αυτή έγινε η στέψη του Μέγα Ναπολέοντα και η αγιοποίηση της Ιωάννας της Λωραίνης.

Στο ναό ξεχωρίζουν, μεταξύ άλλων, η υπέροχη πύλη με τον υπεράνω αυτής τεράστιο ρόδακα και τις δύο εκατέρωθεν αυτής πύλες, τα περίφημα γλυπτά, τα δύο κωδωνοστάσια ύψους 68 μ. ενώ το ο ναός φτάνει τα 128μ.

Ξεχωριστός και ο εσωτερικός διάκοσμος με τα έξοχης υαλογραφικής τέχνης βιτρώ παράθυρα ενώ πολλοί στέκονται για να θαυμάσουν και τα περίφημα Γκάργοϊλς που σύμφωνα με τον θρύλο είναι οι άγρυπνοι φρουροί του Παρισιού. Επίσης φημισμένες είναι και οι μεσαιωνικές τοιχογραφίες που αναπαριστούν το βίο της Παρθένου, τη Δευτέρα Παρουσία και τη ζωή της Αγίας Άννας. Πάνω από τις πύλες βρίσκεται η στοά των βασιλέων της Ιουδαίας και του Ισραήλ.

 

————————————————————

 


Au cœur de l’Histoire de France

Son destin pouvait-il échapper à l’Histoire de France ? En se dressant au cœur même de la capitale, sur la petite île de la Cité, bénie par un pape (Alexandre III), parrainé par un roi (Louis VII), comment ne pouvait-elle pas symboliser la toute-puissance d’un pouvoir temporel et spirituel ?

L’évêque de Paris a rang de baron, il règne sur des terres et des forêts innombrables autour de Paris, exerce son droit de justice, et devient peu à peu l’un des personnages les plus influents du royaume, allant même jusqu’à gérer les affaires courantes en cas d’absence du roi, tel un premier ministre par intérim. Il est vrai que le souverain réside à deux pas, sur la pointe de l’île de la Cité, dans un palais raffiné doté d’un splendide jardin qui donne sur la Seine, en attendant de loger dans celui du Louvre, au XIVe siècle.

La cathédrale Notre-Dame devient donc naturellement la paroisse royale, là ou se déroulent fêtes et célébrations, car suffisamment grande pour accueillir le peuple de Paris. Mais son rang reste précaire, elle doit sans cesse lutter contre la très influente abbaye de Saint Denis qui détient les regalia – sceptre, couronne et main de justice – ainsi que l’oriflamme des troupes royales. Plus tard, elle devra également accepter la concurrence de la toute proche Sainte-Chapelle, bâtie par Saint Louis.

De fait, l’un des premiers actes marquant de son histoire reste sans aucun doute l’arrivée solennelle de la couronne du Christ, achetée une fortune par Louis IX, futur Saint Louis, à des banquiers vénitiens qui la possédaient en gage.

Le reliquaire de la couronne d’épines, conservé à Notre-Dame de Paris En août 1239, la relique inestimable fait son entrée dans Paris, lors d’une procession solennelle : on y voit le jeune roi de France, âgé de 25 ans, pieds nus et vêtu d’une simple tunique, porter la couronne d’épines entre ses mains, entrer dans Notre-Dame et la déposer sur l’autel à la vénération des fidèles.

Elle y restera quelques années sous la surveillance du chapitre de la cathédrale avant de rejoindre la Sainte-Chapelle, édifiée en un temps record moins de dix ans plus tard.

Notre-Dame perd l’avantage dans la course aux reliques mais reste toujours le symbole du pouvoir : en 1302, le roi Philippe Le Bel, en conflit ouvert avec le pape, décide de rassembler ses soutiens sous les voûtes de la cathédrale en convoquant les premiers états généraux du royaume.

  • Justice divine, justice royale

L’assemblée reconnaît de fait l’autorité du roi, au détriment du pouvoir spirituel. Le message passe, les papes finiront par composer, non sans frictions, avec le plus puissant Etat de la Chrétienté. Ont-ils le choix, du reste ? Le roi, comme le pape, est aussi le vicaire du Christ sur terre. Sa justice se confond bien souvent avec celle des prélats. Au cœur de Paris, le pilori – ou l’échelle – est situé devant le portail, bien en vue des fidèles. (…)

————————————————–

ENTRETIEN

16 avril 2019

La reconstruction de Notre-Dame, un chantier titanesque

 

Quelques heures après l’incendie tragique de ce lundi 15 avril 2019, le président de la République Emmanuel Macron a annoncé que Notre-Dame de Paris serait « rebâtie » et qu’une souscription internationale serait lancée pour financer les travaux.

Combien de temps cela va-t-il prendre ? Combien de moyens humains ? L’entreprise TMH, spécialisée dans la restauration de monuments historiques depuis plus de 60 ans, a répondu à nos questions.

  • Emmanuel Macron dit que la cathédrale sera « rebâtie » à l’identique mais qu’est-ce que cela signifie ?

L’objectif est bien sûr de reconstruire à l’identique mais les carrières de calcaire d’où venaient les pierres sont désormais fermées et l’on ne pourra jamais trouver que du calcaire d’une qualité approchante. C’est ainsi que l’on a déjà procédé au cours des restaurations des siècles précédents. Pour le bois, c’est plus problématique. Une partie des poutres de la charpente avait l’âge de la cathédrale, soit 800 ans, et l’on n’en retrouvera jamais de semblables ni d’aussi imposantes. Sans doute faudra-t-il recourir à d’autres matériaux comme le béton armé ou précontraint, ainsi qu’on l’a fait à Reims, sur le chantier de la cathédrale bombardée pendant la Première Guerre mondiale.

  • Sera-t-il au moins possible de restituer à l’identique la structure du monument et son architecture ?

Oui, pour l’essentiel. Dans la mesure du possible, les restaurateurs veillent en effet à conserver la mémoire du monument, y compris les stigmates du temps. Il n’empêche que les bureaux d’études et les architectes découvriront peut-être aussi la nécessité de consolider certains endroits de l’édifice, fragilisés par le temps et par l’incendie de ce 16 avril 2019. Cela les conduira peut-être à utiliser des matériaux nouveaux comme la résine ou ajouter des renforts à la structure. C’était déjà ce que faisaient les maîtres d’œuvre du Moyen Âge en bardant les voûtes avec de robustes renforts métalliques à mesure qu’ils découvraient des points de fragilité !

  • Dans le cas de Notre-Dame de Paris, disposons-nous de toutes les archives nécessaires à la reconstruction ?

Oui, heureusement. Tout a été  répertorié et l’on a conservé les plans de l’architecte Viollet-le-Duc, qui a opéré de grandes restaurations sur Notre-Dame de Paris au XIXe siècle. Dans la mesure où le monument  était toujours en rénovation, nous disposons aussi d’un suivi très précis des architectes sur ce qui a été fait et ce qui restait à faire. Nous disposons également de la photogrammétrie qui a permis de mémoriser la structure, les pierres, les schémas et les tracés plus ou moins anciens. Ce ne sera donc pas un souci de retrouver tous les détails de la cathédrale.

  • Combien de temps peut prendre un chantier comme celui-ci ?

Deux décennies, peut-être davantage. Tout dépend des ressources financières et des moyens humains. Il faut d’abord faire l’état des lieux, mettre à l’abri la structure subsistante et la consolider. Il faut ensuite former les équipes compétentes, ce qui ne sera pas le plus simple. Les travaux de reconstruction eux-mêmes seront très longs. À Nantes, la restauration de la cathédrale, ravagée en 1972 par un incendie, a demandé près d’un demi-siècle.

Imaginez ce qu’il en sera pour Notre-Dame ! Nous pouvons nous dire que des jeunes gens qui s’engagent aujourd’hui dans les métiers du patrimoine seront occupés sur ce chantier pendant une bonne partie de leur vie professionnelle…

  • Avez-vous une idée du coût de la rénovation ?

On ne peut pas le savoir à cette heure-ci, mais il atteindra sans doute le milliard d’euros.

  • Et au niveau des moyens humains ?

On ne sait pas encore combien de personnes seront mobilisées. Sans doute le chantier de Notre-Dame en occupera-t-il des milliers mais elles ne travailleront pas simultanément sur le chantier. Elles travailleront tour à tour en fonction de leur spécialité, taille de pierre, menuiserie, couverture etc.

  • La France actuelle a-t-elle les moyens humains d’assurer un pareil chantier ?

La protection du patrimoine manque aujourd’hui à la fois de capitaux et de main-d’œuvre qualifiée. On a vu avec la mission de Stéphane Bern que l’État est très chiche de ses deniers quand il s’agit de patrimoine et cela n’encourage pas les vocations.

Peut-être que le choc ressenti ce 15 avril 2019 va modifier la donne, encourager l’État à desserrer les cordons de la bourse et amener davantage de jeunes Français vers les écoles spécialisées…

——————-

ΑΞΙΖΕΙ ΤΟΝ ΚΟΠΟ ΝΑ ΤΟ ΔΕΙΤΕ:

 

https://www.youtube.com/watch?time_continue=24&v=O61ng_QqC4I

 


Σχολιάστε