"Ο λόγος ο εφήμερος βαστά μόνο μια μέρα
το άρωμά του όμως κρατεί και νύχτα και ημέρα"
Στ.Γ.Κ., Νοε. 2010

O! Tempora…, O! Mores!

 

 

 

 

 

O! TEMPORA…O ! MORES !

1969 :

Tu vas chercher du lait chez le crémier, qui te dit bonjour avec ton bidon en alu, et tu prends du beurre fait avec du lait de vache coupé à la motte. Puis tu demandes une douzaine d’œufs qu’il sort d’un  grand compotier en verre. Tu payes avec le sourire de la crémière, et tu sors sous un grand soleil. Le tout a demandé 10 minutes.

2009 :

 

 

Tu prends le caddie de merde dont une roue est coincée et qui le fait aller dans tous les sens sauf celui que tu veux, tu passes par la porte qui devrait tourner mais qui est arrêtée par ce que un benêt  l’a poussée, puis tu cherches le rayon crémerie où tu te les gèles, pour choisir parmi 12 marques le beurre qui devrait être fait à base de lait de la communauté. Et tu cherches la date limite.

Pour le lait tu dois choisir avec des vitamines, bio, allégé, très allégé, nourrissons, enfants, malades,  ou mieux en promo avec la date dessus et la composition.

Pour les œufs tu cherches la date de la ponte, le nom de la société et surtout tu vérifies qu’aucun œuf n’est fêlé ou cassé, et paf tu te mets plein de jaune sur le pantalon.

Tu fais la queue à la caisse puis la grosse dame devant a pris une promo qui n’a pas de code bars alors tu attends, et tu attends, puis toujours avec ce foutu caddie de merde tu sors pour chercher ton  véhicule sous la pluie, tu ne le retrouves pas car tu as oublié le N° de l’allée. Enfin après avoir chargé la voiture, il faut reporter l’engin pourri où là, tu vas t’apercevoir qu’il est impossible de récupérer ton jeton, tu reviens à ta voiture sous la pluie qui a    redoublé. Cela fait une heure que tu es parti.


Σχολιάστε